Home / assurance immobilier / une assurance pour son crédit immobilier

une assurance pour son crédit immobilier

Assurer son crédit immobilier

Lors d’un prêt immobilier, la banque exige une assurance immobilier visant à la protégée en cas de décès, d’invalidité, ou d’arrêt de travail de l’emprunteur. Cependant, cette assurance emprunteur est présentée comme étant obligatoire, alors est-elle vraiment obligatoire pour les souscripteurs aux prêts immobiliers ? Ou bien il s’agit d’une assurance facultative et volontaire ? Peut-on choisir son contrat ? Quelles sont les garanties facultatives ?

assurance immobilier

Le présent article résume l’essentiel à savoir sur l’assurance emprunteur, à savoir :

  • Son utilité
  • Son caractère (obligatoire ou facultatif ?)
  • Comment la choisir ?
  • Les risques couverts dans ce type d’assurance
  • Le remboursement forfaitaire de l’assurance emprunteur : quels avantages ?

 

  1. L’utilité de l’assurance emprunteur :

L’assurance sur le crédit immobilier dite aussi l’assurance emprunteur est mise en place par les établissements bancaires et les institutions financières principalement pour se protéger contre un risque lié à l’emprunteur lui-même, notamment, son décès, invalidité, etc. Autrement dit, c’est une protection à l’institution de toute défaillance de remboursement  de son client, elle sert donc, à garantir le paiement des mensualités de crédit même en cas de sinistre (décès, …), ce qui justifie l’importance de cette assurance pour les banquiers qui l’exigent toujours, de même elle est importante non uniquement pour le banquier qui garantit le paiement de son crédit quelle qu’en soit la situation de l’emprunteur, mais aussi pour ce dernier ou sa famille s’il est victime d’un accident grave.

  1. Le caractère de l’assurance pour un crédit immobilier :

Lors de la contractualisation d’un prêt immobilier il peut vous être exigé de souscrire en parallèle à une assurance emprunteur destinée principalement à rembourser le prêt en question, en cas notamment d’invalidité de l’emprunteur ou de son décès auprès de l’établissement bancaire ou l’institution de financement. Toutefois, le souscripteur à un crédit immobilier a désormais la liberté de choisir son assurance, ce qui revient à dire qu’il n’est pas contraint d’accepter l’assurance groupe que lui propose la banque, aussi il a la possibilité de résiliation de son assurance emprunteur dans l’année suivante à condition de respecter la date-anniversaire du contrat, puisque généralement les contrats d’assurance ont un trait annuel.

Sauf que théoriquement, le client peut procéder au choix de son assurance, hors qu’au niveau de la pratique il lui faut le consentement de la banque concernée. En fait, l’assurance décès, invalidité ou même l’assurance incendie sont greffées aux crédits immobilier, ce qui fait qu’ils sont considéré en tant qu’un ensemble ou un tout. Cette assurance se substitue à l’emprunteur, dans le sens où, en réalité sa banque lui propose une assurance qui n’est rien d’autre que la couverture d’une société partenaire de la banque, ou une de ses filiales ou encore une compagnie sœur appartenant au même groupe, ceci signifie qu’il s’agit du principe de garder le client si l’on peut dire à la maison, alors malgré que l’assurance pour un prêt immobilier n’est pas obligatoire sauf qu’il s’agit d’un tabou chez votre banquier, d’où il tellement complexe si ce n’est quasiment impossible de faire valoir votre liberté de choisir la compagnie d’assurance auprès de laquelle vous désirez souscrire pour l’assurance emprunteur. Mais si le client s’attache à sa décision et insiste sur cette liberté, il peut y avoir une dérogation MAIS cette dernière est tributaire de l’accord de la direction générale de la banque ou de l’institution de financement.

  1. Comment la choisir ?

crédit immobilier

Dans certains cas, l’assurance pour un crédit immobilier peut être obligatoire, dans le sens où votre dossier risque d’être rejeté ou refusé directement une fois vous le déposez sans y inclure le contrat d’assurance emprunteur. En d’autres termes, vous êtes dans l’obligation de contracter une compagnie d’assurance ou bien de souscrire à l’assurance que vous propose votre banquier afin de joindre le contrat à votre dossier de prêt.

Rappelez-vous que l’offre que vous propose l’établissement prêteur est régie par un contrat collectif car il s’agit d’une assurance collective, c’est-à-dire que chaque client obtient l’assurance dédiée à son crédit.  Cependant, une telle option demeure intéressante pour un bon nombre d’emprunteurs du fait de son tarif qui implique des coûts absolument moins chers sachant bien que ce contrat fonctionne à la base d’un principe identique à celui de la mutualisation des risques.

En effet, l’assurance emprunteur recours à une pyramide de tarification, dans la mesure où le tarif varie selon l’âge de l’emprunteur : le plus vous êtes âgé, le plus vous payez, ce qui dit que les clients juniors bénéficient de tarif moins cher que les seniors.

Loin de la tarification, il est à mentionner que l’accès à l’offre d’assurance emprunteur que propose une banque ou un établissement de financement n’est pas donné à tout le monde, ici veut dire que l’organisme prêteur a des critères auxquels vous devez répondre afin d’avoir cette offre qu’il propose. Dans un tel contexte vous serez amené à répondre à un questionnaire d’assurance crédit, parfois même et dans certains cas, vous serez amené à passer une visite médicale.

Comparativement à la première option, de souscription à l’assurance proposée par le prêteur, le fait de recourir à une assurance personnelle auprès d’une compagnie d’assurance que l’emprunteur (client) choisis librement correspond à une option dont l’avantage est qu’elle est adaptée à sa situation mais aussi elle répond au exigences du prêteur, bref, il s’agit d’une offre sur mesure, dont le prix se calcule à la base du risque potentiel de non-remboursement que présente chaque client de même qu’en se référant aux différents niveaux de garanties qu’il voudrait avoir.

 

  1. Les risques couverts dans ce type d’assurance

risques d’assurance

Cher lecteur, quelle qu’en soit l’option pou laquelle vous optez, l’assurance prêt collective auprès de votre prêteur, ou même une assurance personnelle auprès d’une entreprise d’assurance que vous choisissez librement, vous êtes dans l’obligation de voir tous les risques que cette assurance couvre. Globalement, les assurances pour un crédit immobilier comprennent principalement les garanties : invalidité et décès, qui font que l’assureur de l’emprunteur se charge du remboursement du capital restant de son prêt au cas où cet emprunteur rend l’âme ou devient invalide à cause d’un événement endommageant, ce qui protège à la fois l’organisme prêteur, l’emprunteur et/ou sa famille en cas de sinistre en les mettant à l’abri de tout événement inattendu.

Et sachez que si vous êtes un employeur avec un CDI, une garantie perte d’emploi peut vous être proposée dans le cadre d’un contrat individuel, mais cette garantie demeure restrictive puisque  est limitée aux emprunteurs travaillant sous un CDI.

L’assureur ne porte pas d’aide à l’emprunteur en cas de démission de son travail et de licenciement pour faute grave. Aussi, cette garantie ne rembourse pas le crédit complètement. De même, il est possible de demander pour ce type d’assurance une garantie qui couvre les risques de santé en répondant à un questionnaire médical exigé par la compagnie d’assurance concernée.

  1. Le remboursement forfaitaire de l’assurance emprunteur : quels avantages ?

L’assurance pour un crédit immobilier constitue un contrat exigée par le prêteur (banque ou autres institution de financement) afin d’accéder à un prêt immobilier. En effet, cette assurance permet de garantir le capital prêté au client/ emprunteur. Mais en cas d’incapacité de ce dernier de payer ses mensualités de crédit, l’organisme assureur se substitue à lui, en fonction des clauses et conditions du contrat d’assurance qui relie ces deux parties, l’objectif dans un tel contexte est de rembourser ses mensualités impayées au prêteur. Ce principe qui s’applique selon deux manières : forfaitaire ou indemnitaire.

L’assurance intervient dans plusieurs cas, notamment le décès, l’invalidité provisoire ou permanente ainsi que la perte de l’emploi, dans l’un des cas précités, l’assureur s’occupe du remboursement des mensualités du prêt totalement ou partiellement, directement auprès du prêteur, il s’agit d’une substitution de l’assurance à l’emprunteur qui devient à cause de ces sinistres, incapables de payer à l’organisme prêteur.

Pour se faire, il y a deux modes d’intervention, soit par voie indemnitaire ou par voie forfaitaire. Le remboursement indemnitaire est celui le plus proposé de la part des contrats d’assurance collective que proposent les banques et les institutions de financement. Il s’agit d’un mode à travers lequel on compense la perte du revenu à hauteur du manque à gagner, de même qu’une baisse du salaire d’approximativement 25%, à la suite d’un tel ou tel accident professionnel, ce qui engendre un remboursement indemnitaire de 25% perdu du salaire à condition que ces 25% ne soient pas compensés par les prestations sociales, le cas échéant l’assureur ne rembourse absolument rien à l’emprunteur.

Quant au remboursement forfaitaire, il est complètement indépendant du salaire du souscripteur. En fait, une quotte-part d’indemnisation est déterminée lors du contrat, en fonction du niveau de garantie que l’assuré souhaite avoir, de son profil ainsi que du risque potentiel. Cette quotte-part ou ce taux constitue la base de versement des indemnités en cas de sinistre, c’est-à-dire en cas de déclenchement d’une garantie donnée. On parle ici d’un mode qui ne tient en compte aucune prestation sociale versée.

De ce qui précède il semble que le mode forfaitaire que proposent les compagnies d’assurance est le plus bénéfique et avantageux pour l’assuré, et ce comparativement au mode indemnitaire de remboursement que propose généralement par les banques et les organismes de financement dans le cadre de contrats d’assurance collectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *