Home / Assurance véhicule / Les types d’assurance automobile

Les types d’assurance automobile

Toute personne qui achète une nouvelle voiture a besoin de savoir qu’est qu’une assurance automobile? Quelle est son utilité ? Et quelles en sont les dommages couvert par l’assurance automobile ?

Ces questions traversent l’esprit de tous les conducteurs, auxquelles ils doivent trouver des réponses afin de déterminer le degré d’importance de l’assurance pour lui.

assurance automobile

L’assurance est un contrat conclu entre deux parties, le possesseur du véhicule et la compagnie d’assurance, où cette dernière s’engage à assumer les dommages et de payer une indemnité financière convenable au possesseur du véhicule en cas de l’avènement d’un accident automobile, en contrepartie le possesseur de la voiture paie des primes à la société, qui peuvent être (mensuelles, semi-annuelle ou encore annuelles)

Les dommages pris en charge par les sociétés d’assurance

Les sociétés d’assurance prennent en charge les dommages que subit la voiture, et qui sont prévus dans la police d’assurance entre les deux parties, que ces dommages soient :

  1. Un heurte ment contre une autre voiture
  2. Un heurte ment contre les choses solides (les panneaux, le trottoir, etc.).

 

Dans ces cas, la compagnie d’assurance paie une indemnité financière convenable au possesseur du véhicule, mais après que celui-ci ait présenté les pièces justifiant ses propos auprès de la société.

L’assurance universelle est l’un des types d’assurance automobile, il englobe (le vol, l’incendie, l’auto-inflammation)

L’assurance universelle a plusieurs avantages mais aussi de vices, notamment :

Premièrement : Les avantages 

Il permet un haut niveau de protection au possesseur du véhicule car la société d’assurance prend en charge les dommages résultants des accidents, ainsi, l’individu évite de payer d’importantes sommes d’argent afin de réparer sa voiture.

Il couvre les dommages résultants de tout acte de vol ou d’incendie.

Deuxièmement: Les inconvénients de l’assurance universelle

Ses primes sont élevés pour certaines personnes, et dans certains cas elles deviennent un fardeau lourd pour le propriétaire d’un véhicule, à cet effet il ne la privilégie pas.

L’assurance universelle ne convient pas à tous les types de véhicules c’est pourquoi il se limite aux voitures modernes uniquement et ne s’applique pas aux anciennes, car ces dernières sont consommées et elles les plus exposées au vol.

Le deuxième type d’assurance est l’assurance de la responsabilité civile

Il se fond sur l’assurance par la prise en charge des coûts des préjudices résultants des accidents automobiles d’autrui de manière à vous faire éviter l’emprisonnement ou le sursis, en effet ce type d’assurance se charge de rembourser financièrement la victime sans réparer la voiture.

Tels sont les types d’assurance reconnus dans les pays du monde entier, mais ils peuvent diverger en termes de formulation ou du montant financier dispensé à la personne par la société en fonction de la différence des pays eux-mêmes.

La police d’assurance peut être définie en tant qu’un document qui garantie à son possesseur l’accès à une indemnisation financière de la part de la société d’assurance, et cela dans le cas où il est victime d’une catastrophe ou d’un accident qui l’endommage. Toutefois, cette police oblige son possesseur à payer un montant financier régulièrement qui s’appelle la prime ou la cotisation. Cette police d’assurance peut être appelée le contrat d’assurance car elle contient les clauses disponibles au niveau de tous les autres types de contrats. Afin qu’un individu puisse assurer sa vie ou son argent, il est nécessaire de posséder une police d’assurance ou ce que l’on appelle : « un contrat d’assurance » ; ceci dit que les clauses du contrat et les conditions qui y figurent lui sont applicables (assuré), mais il est amené à payer ses primes ou cotisations à la société d’assurance dans le délai convenu, c’est que si le souscripteur ne paie pas ses primes dans les délai et de façon régulière, il peut même perdre complètement son droit à l’assurance ; Autrement dit, l’engagement au paiement garantie au souscripteur la jouissance de son droit sans tergiversation ni retard de la part de la compagnie d’assurance, de même l’assuré peut mettre terme à cette police avant son expiration, hors que la société dans ce cas n’est pas obligée de lui rembourser les primes déjà payées, ce qui expose la personne à une perte énorme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *